Mélancolique d’avoir laissé s’échapper l’été ? Rassurez-vous, car avec l’automne arrivent les marrons et tous leurs délices. Excellents pour la santé, succulents en cuisine et réconfortants à souhait, on se réjouit grâce à eux d’entrer dans cette nouvelle saison. Examinons ce fruit de plus prêt !

D’où vient-il ?

marrons dans bogue sur châtaignes

Mettons les choses au clair immédiatement : le marron vient bien du châtaignier et non du marronnier ! Retenons surtout que les marrons des châtaigniers sont comestibles (et même délicieux), alors que ceux issus des marronniers d’Inde, que l’on voit souvent dans les parcs, ne le sont pas.

La châtaigne vient quant à elle d’un châtaignier sauvage, alors que le marron pousse sur un châtaignier greffé. Plus rond et plus gros que la châtaigne, le marron n’a pas exactement la même enveloppe épineuse, appelée bogue. Lorsque celle-ci ne contient qu’un fruit, bien charnu, vous savez que vous avez entre les mains un marron. Aujourd’hui cultivé dans de nombreuses régions de France, le châtaignier serait présent en Europe depuis l’ère Tertiaire !

Comment peut-on le préparer ?

gâteau aux marrons

Crus, dans une salade, ou en encas, le marron se cuisine de bien des façons. Pour les faire griller, incisez d’abord la coquille sur sa partie la plus claire, avant de les mettre dans une poêle, ou au four, pendant 15 minutes. Placez-les ensuite quelques minutes dans une feuille de papier journal : cela facilitera leur mise à nu !

Pour les inclure dans vos plats, incisez toujours la peau, puis faites-les bouillir pendant environ 30 minutes. Vous pouvez ensuite en faire une savoureuse purée, un velouté d’automne, ou les incorporer à vos plats, comme un magret de canard, de la dinde farcie, ou encore de lentilles.

Bûches de Noël, marrons glacés, mousses, crèmes, brownies ou fondants au chocolats : le marron s’invite aussi dans tous nos desserts, pour toujours plus de gourmandise !

Côté dessert, on peut aussi vous proposer ces recettes de desserts aux fruits et légumes.

Quelles sont ses vertus ?

Marrons dans leur bogue

Connu pour ses qualités nutritives, tout en étant faible en matières grasses, le marron a bien d’autres choses à offrir. Les marrons sont en effet riches en vitamines B et C, en calcium, en glucides, en fibres et en potassium. Ils peuvent donc vous rebooster en cas de fatigue, réguler votre tension artérielle et combler un apport de calcium trop faible. Pour garder la forme en automne, suivez nos 6 conseils.

Excellent pour la peau grâce à la vitamine E et aux acides gras qu’il contient, ce fruit peut lutter contre le dessèchement de la peau. Découvrez les 8 ingrédients naturels qui feront du bien à votre peau, et suivez nos 7 leçons pour chouchouter sa peau.

Le marron vous aidera également à réguler votre humeur, puisqu’il renferme beaucoup de magnésium, connu pour calmer le stress.  Avec seulement 100g de marrons, vous aurez ainsi comblé 15% des apports journaliers recommandés.

Excellents au goût et pour la santé, les marrons vont vous aider à entrer dans l’automne du bon pied. A grignoter, ou à cuisiner, ils vont vous accompagner pendant des mois et faire votre bonheur les soirs de grand froid !

10 COMMENTS

  1. Les châtaignes sont très nourrissantes. Je les taille sur la coquille et je les fais cuire à la vapeur 40 minutes dans une petit casserole. Faciles à peler avec une cuillère à café, la chaire se détache et je peux les mettre dans un gâteau, accompagner une glace, avec des pâtes chaudes avec ou sans sucre et même en salade.
    coco

  2. dommage que la dernière photo représente des marrons d’Inde et non des “marrons” issus de chataignier qui sont eux, comestibles, contrairement aux marrons d’Inde, comme vous l’expliquez par ailleurs

  3. Il pourrait-être confusant pour vos lecteurs d’illustrer votre article sur les qualités nutritive de la châtaigne par une photo de marrons (malgré le paragraphe de l’article précédent dans lequel vous rappelez la différence entre les marrons comestibles (la châtaigne) et les marrons non comestibles issus des marronniers d’Inde)

  4. Merci pour cet article très instructif. Toutefois je ne suis pas sûre que la dernière photo peut prêter à confusion entre marron (de châtaignier) comestible et marron de marronier lui non-comestible.

    • Bonjour et merci pour votre remarque ! Effectivement le visuel pouvait prêter à confusion 🙂 Il a été changé.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here