L’hiver est bien installé et les températures nous le prouvent ! Alors que nous aimerions nous blottir sous les couvertures le plus souvent possible, certains animaux ne sont pas dérangés par le froid. En effet, ils ont évolué pour défier la mort et survivre à des températures extrêmement basses. Découvrez lesquels ici.

1. Les tortues peintes

Les tortues peintes sont une espèce robuste, ce qui leur a permis de peupler la majeure partie de l’Amérique du Nord. Bien qu’elles soient des animaux à sang froid, elles ont développé des adaptations inconditionnelles pour ne pas mourir de froid. En effet, leur sang est capable de rester en état de surfusion.

Plus précisément, il est capable de rester liquide alors qu’il se trouve à des températures inférieures au point de congélation, soit 0 °C. Comment fait-elle ? Elle se terre dans la vase pendant tout l’hiver.

Découvrez notre Top 8 des espèces préservées de tortues à venir observer

2. La grenouille des bois

Compte tenu de leur habitat humide et de leur peau délicate et poreuse, les amphibiens sont assez sensibles au froid. Sauf la grenouille des bois ! En effet, elles vivent jusqu’au nord de l’Alaska et du Yukon, où le mercure peut descendre jusqu’à -40 °C ponctuellement. Il en faudrait plus pour que cette grenouille veuille déménager !

En effet, face au froid, elle remplit son corps d’une substance cryoprotectrice, issue de ses reins, l’empêchant de geler. De plus, elle s’enfouit sous la neige et les feuilles. En cas de froid extrême de longue durée, son petit corps peut geler. Pour survivre, elle déshydrate ses organes (pas d’eau = pas de gel !), et vivre comme cela jusqu’à deux semaines.

3. Les tardigrades

S’il y a un animal qui peut gagner la médaille d’or de la résistance aux conditions extrêmes, c’est bien le tardigrade ! Ces micro-organismes ont survécu en laboratoire à des températures allant de -273 °C (le zéro absolu) à 150 °C. Ils sont si impressionnants que la NASA en a envoyé dans l’espace ! Pas de quoi les embêter… Ils ont survécu au vide sidéral et aux radiations solaires.

4. Le Tigre de Sibérie

Ce félin est connu pour sa résistance au froid. On peut le retrouver dans les forêts boréales. Originaire de Russie (il fait froid rien que d’y penser !), il y vit de manière prospère malgré des températures très basses. En effet, il résiste aux températures allant de -40° à -60° ! Son secret ? Une épaisse fourrure mais surtout une couche de 5 cm de graisse sur son flanc et son ventre ! Comme quoi un peu de graisse, ça peut servir !

5. Spermophiles arctiques

Cet animal au nom étonnant est un rongeur vivant en groupe dans les zones les plus au nord de la planète. S’il n’est pas le seul mammifère à survivre à des températures aussi basses, il est pourtant celui qui arrive à « mourir » et à revivre ! Lors d’un froid extrême, il peut rompre les connexions neuronales pour l’hibernation, et les reconnecter au réveil. 

Il n’y a pas à dire, face au froid, la faune a de quoi surprendre ! Rien que d’en parler, on a envie de se mettre au chaud sous son plaid préféré…

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here